Nous utilisons des cookies afin de vous garantir la meilleure expérience dans notre atelier.

Introduction

Dans l'histoire connue, les objets utilitaires ou rituels confectionnés depuis la nuit des temps ont été réalisé avec la plus ancienne technique : le façonnage ou modelage de l'argile.
Le matériau, l'argile, a de nombreux avantages.
La terre, ressource abondante a proximité des cours d’eaux et des lacs, était proche des habitations. Suite à plusieurs observations, nos ancêtres ont dû très vite comprendre que l'argile possédait des propriétés d'étanchéité. Un matériau plus résistant, plus compact, imperméable à l’eau, et permettant une meilleure conservation et le transport des liquides, fut découvert, peut-être par hasard, en laissant leur récipient d'argile un peu trop près du feu.

Une première méthode, le modelage en masse de l'argile, fut utilisée en enfonçant le poing au centre d’une boule de terre, de façon à la creuser puis, en la faisant tourner régulièrement, jusqu’à obtenir par exemple une coupelle aux parois minces.
Une autre technique consiste à rouler la terre entre la paume des mains de manière à former des boudins, ou "colombin", qui permettent de confectionner d’autres types de pièces.
Plus tard, les poteries furent réalisées au tour.
La technique de modelage à la bande ou à la plaque servent à confectionner à la main une grande diversité de pièces.
Quelque soit la technique employée, son choix aura une répercussion sur la pièce réalisée.

Les terres à faïence et le grès ne doivent pas être mélangées.